Now you can Subscribe using RSS

Submit your Email
Bienvenue sur le blog Victoria's Theater !
Telle une malle de vieux costumes retrouvée au grenier, vous découvrirez ici tout ce que j'affectionne gravitant autour des films et séries historiques que j'apprécie...
Retrouvez ici toutes les fiches de Period Dramas !
Je vous en dis plus sur les films historiques que j'ai vus et aimés: des infos et quelques anecdotes accompagnent ma critique...
Retrouvez ici toutes mes critiques de séries historiques au fil de leurs saisons !
En grande consommatrice de séries, laissez moi vous faire découvrir celles qui m'ont plu ou non ces dernières années ...
Je vous emmène avec moi en vadrouille !
Pas la peine de mettre tes baskets, aujourd'hui je compte te faire voyager à travers mes photos et récits d'aventure dans le temps et l'espace...

18 août 2017

Silk


Silk (Soie en VF) est un film de François Girard sorti
en août 2009 en France. Il s'agit d'une adaptation filmique du roman
éponyme d'Alessandro Baricco paru pour la première fois en 1996.


 
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Synopsis 

Années 1860, une maladie ravage les élevages européens de vers à soie. Même les œufs de provenance aussi lointaine que l'Inde et l'Afrique sont infectés, et le commerce entier de la soie en Europe semble condamné. Hervé Joncour, un jeune officier tout juste marié à sa femme dévouée, Hélène, est chargé par les éleveurs de Lavilledieu d'une périlleuse mission : il doit se rendre en secret au Japon, l'île fermée aux étrangers, qui produit la plus belle soie du monde pour y acheter des œufs sains et les ramener en France avant leur éclosion...

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Soie est un film "à festival". D'ailleurs il a été présenté au Festival International du Film de Toronto en 2007. Le genre de film où le spectateur doit être actif et non pas se laisser porter passivement, non, il doit penser à ce que pourrait penser le personnage parce qu'on ne le fera pas à sa place. Les sentiments et les émotions ne sont pas explicites et même les moments où la voix de Hervé parle on ne sais pas trop s'il nous raconte tout ça par regret, ou parce qu'il est mort (pourquoi pas) ou parce que je ne sais quoi d'autre encore... Ce que j'entend pas là c'est que tout le long du film on attend quelque chose de plus à ce qui est en train de se passer. Tout reste en suspend, et les scènes manquent de profondeur. On aimerait aimer ou détester des personnages mais malheureusement aucune émotion ou sentiment ne se créent malgré les scènes se succédant. Quand un malheureux événements arrive, je n'ai même pas ressenti de compassion ou de tristesse pour les personnages. D'ailleurs les personnages ne sont pas charismatiques du tout. On ne sait pas où ils veulent en venir et on se demande si eux-mêmes le savent ! J'ai trouvé le film long... et la fin assez logique et sans surprise. Vraiment pas un coup de cœur du tout, et heureusement que Keira Knightley était au casting car je pense que je ne serais pas allée jusqu'au bout sinon...

11 août 2017

North & South


North and South (Nord et Sud en VF) est une mini série de BBC
diffusée initialement à la télévision britannique en 2004.
Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom
d'Elizabeth Gaskell publié pour la première fois en 1855.
Cette mini série comporte 4 épisodes.


Synopsis

Dans les années 1850, Margaret Hale et ses parents abandonnent le presbytère de Helstone, dans le sud de l'Angleterre pour Milton, une ville manufacturière du Nord où Mr Hale, qui a décidé de quitter le clergé officiel, est assuré de trouver un emploi de professeur. La famille s'efforce de s'adapter aux coutumes difficilement compréhensibles pour elle, de la ville industrielle, entrant en relation avec les riches et entreprenants Thornton, propriétaires d'une importance manufacture de coton. John Thornton, le patron, devient l'élève et l'ami de Mr Hale, mais se heurte à Margaret, scandalisée par son intransigeance et la misère dans laquelle vivent les ouvriers. Elle, de son côté, devient l'amie de Bessy Higgings, une ouvrière de son âge, et de son père, un responsable de l'Union qui programme bientôt une grève longue et dure. Mais la grève se termine dramatiquement et la succession de deuils qui accable Margaret l'éloigne de Milton. L'intrigue amoureuse entre la fière Margaret, pleine de préjugés contre le Nord, et le charismatique Thornton, chevalier de la jeune industrie cotonnière, se noue dans le cadre d'une grande fresque industrielle où l'amitié et les relations familiales ont aussi leur rôle à jouer. (source)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Je connaissais la mini série de nom, et avait cherché à l’époque sur internet s’il était possible de la trouver, mais en vain… et puis, quelques années plus tard, au détour d’une balade sur Netflix, j’ai découvert qu’elle était disponible (elle ne l’est plus à ce jour d’ailleurs) ! Je me suis empressé de la dévorer... J’ai beaucoup aimé cette petite série. Ses décors de l’époque industrielle sont vraiment bien travaillés et très représentatifs de l’esprit souhaité. Cela change, je trouve, de se retrouver au cœur de ces usines et de ces travailleurs aux visages noirs… Avec les period dramas, on est plus souvent en pleine campagne au milieu des hautes herbes des paysages verdoyants. Finalement, on se retrouve comme le personnage de Margaret à découvrir ce monde sombre du profit, où les patrons des entreprises tiennent les rênes de la vie de leurs salariés à coup de « marche ou crève » ! Et encore des visages connus dans cette série, dont Brendan Coyle, notre cher Monsieur Bates de Downton Abbey. Par contre, je vais cassé un peu le côté fleur bleue du film mais, si je devais trouver un petit bémol à l’histoire d’amour (parce que oui, il y en a forcément une hein !), je dirais qu’il est dommage qu’on attende toute la série que Monsieur Thornton veuille bien se décider à faire un pas vers Mademoiselle Hale, et que finalement tout s’accélère et se conclus à la toute dernière minute. Voilà, c’est le mot « dommage » !




4 août 2017

The Young Victoria


The Young Victoria (Victoria, les jeunes années d'une reine en VF)
est un film de Jean-Marc Vallée sorti en juillet 2009.
Il s'agit d'une adaptation filmique d'une partie de la biographie de la Reine Victoria.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Synopsis 

La reine Victoria fut l'une des souveraines les plus importantes du monde. Son tempérament, sa vision et sa personnalité hors norme en ont fait une souveraine d'exception et une femme extraordinaire. Elle monta sur le trône d'Angleterre à l'âge de 18 ans. Le film nous plonge au coeur d'un fascinant destin qui, des premières années chaotiques à sa légendaire histoire d'amour, devint une saga inégalée.. (source)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

A l'époque à laquelle j'ai vu ce film pour la première fois, je l'ai adoré. J'ai découvert la personnalité et la vie de la reine Victoria grâce à lui, et cela m'a donné envie d'en savoir plus sur la suite des événements et de sa descendance... car le film commence quand le roi meurt et qu'elle se fait couronner et s'arrête avant qu'elle ne tombe enceinte de son premier enfant, quand Albert commence doucement à trouver sa place (son bureau même ^^) dans la vie de la reine ! Le titre l'indiquait : il s'agit des jeunes années de la reine. Maintenant que j'ai vu la première saison de la série Victoria (dont je vous parlais ici) je trouve que la série dépeint plus en détail son caractère et les différentes épreuves auxquelles elle doit faire face.


Même le caractère d'Albert est plus travaillé dans la série. Du coup j'aime un peu moins le film depuis... mais Emily Blunt est si jolie en reine et Rupert Friend est plus sexy que l'Albert de la série... mais peut-être moins ressemblant tout de même ? En bref, j'ai trouvé que c'était un très bon period drama mais l'histoire est peut-être un peu trop survolée à mon goût !



28 juil. 2017

Bright Star


Bright Star est un film de Jane Campion
sorti en janvier 2010. Il s'agit d'un film biopic relatant une partie
de la vie de l'écrivain britannique John Keats.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Synopsis

Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète. Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids. John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature. C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie. Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause... (source)

“I almost wish we were butterflies
and liv'd but three summer days
three such days with you I could fill with more delight than fifty common years could ever contain.”
John Keats - Poème pour Fanny Brawne


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
 • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis (sans spoil)

Je n'ai sincèrement pas grand chose à dire sur ce film... Cet article sera donc assez court. J'ai trouvé le temps très long en le regardant. Il ne se passe pas grand chose, ou plutôt si, il y aurait surement matière à donner un peu de rebondissement, d' "action" dans certaines scènes, ou lors de certains événements mais... non. Le film est monté de façon a tout laisser très plat, malheureusement. Le choix des couleurs du film également, est très froid. Du bleu, de l'ombre, du blanc, et des silences dans les dialogues, beaucoup de silences trop marqués à mon goût. Je me suis clairement ennuyée en le regardant, et je serais curieuse de connaître l'avis d'autres personnes l'ayant également vu. 




21 juil. 2017

Anne with an E (saison 1)


Anne with an "E" (Anne en VF) est une série originale Netflix,
créée par Moira Walley-Beckett et inspirée du roman de Lucy Maud Montgomery.
La première saison est sortie en mai 2017 et comporte 7 épisodes.

Synopsis

En 1890, une adolescente qui a été maltraitée des années durant en orphelinat et par un chapelet de familles d'accueil atterrit par erreur dans le foyer d'une vieille dame sans enfant et de son frère. Avec le temps, Anne, 13 ans, va illuminer leur vie et celle de leur petite communauté grâce à son esprit fantasque, sa vive intelligence et son imagination débordante.


Anne à la gare, attend qu'on vienne la chercher pour sa nouvelle vie.

Le casting

Anne Shirley (puis Cuthbert)  Amybeth McNulty
Marilla Cuthbert  Geraldine James
Matthew Cuthbert  R.H. Thomson
Diana Barry  Dalila Bela
Gilbert Blythe  Lucas Jade Zumann
Rachel Lynde  Corrine Koslo
Jerry Baynard  Aymeric Jett Montaz


Mon avis

J'ai été surprise d'ouvrir Netflix un soir et de découvrir qu'ils avaient posté cette nouvelle série, dont ils faisaient la pub, et dont le titre m'a tout de suite parlé. Anne Shirley ! "Anne avec un E" est de retour ! Mon enfance et les "Sagas du dimanche" d'M6 avec ma maman, quels souvenirs ! J'ai de suite cliqué pour lancer le premier épisode, trop hâte de retourner aux Pignons Verts qui m'ont manqués beaucoup plus que je ne le pensais...

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette originale petite orpheline qu'est Anne (avec un E à la fin de son prénom), sachez qu'il s'agit à l'origine un roman canadien "Anne of Green Gables" traduit en français par "Anne...  la maison aux pignons verts" écrit au tout début des années 1900 par Lucy Maud Montgomery. Depuis les années 1920, des adaptations ont été faites à plusieurs reprises sous forme de films, de téléfilms, d'animes et de séries, des aventures de cette petite rouquine. Pour ma part, c'est le téléfilm, "Le bonheur au bout du chemin" en 3 parties (1985, 1987 puis 2000) qui m'a marqué étant plus jeune.

J’ai englouti cette première saison en moins d’une semaine, à raison de deux ou trois épisodes par soir (sur sept en tout, ça va très vite). J’ai adoré retrouver l’atmosphère des Pignons Verts qui m’avaient tant plu il y a des années de cela. J’ai d’abord été un petit peu déçue du choix de l’actrice jouant Anne, peut-être par habitude de la jolie frimousse de l’actrice du téléfilm… et puis avec le temps je l’ai appréciée d’avantage et j’ai hâte de la voir grandir au fil des saisons. Après tout, dans l’histoire originale, Anne n’est pas décrite comme une jolie fillette, elle fait donc plus fidèle à l’histoire avec sa dentition un peu désordonnée et ses tenues très « pratiques » comme ils disent dans la série. Pour ce qui est de la couleur de ses cheveux, je dois vous avouer que j’adore les chevelures rousses !

La série me manque déjà, et j’ai vraiment hâte de voir la suite, encore plus en connaissant l’histoire !


Quelques photos de la saison











14 juil. 2017

Marie Antoinette


Marie Antoinette est un film de Sofia Coppola sorti en novembre 2006.
Il s'agit d'une adaptation filmique d'une partie de la biographie
de Marie Antoinette, Reine de France et épouse de Louis XIV.


   
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Synopsis 

Évocation de la vie de la reine d'origine autrichienne, épouse mal-aimée de Louis XVI, guillotinée en 1793. Au sortir de l'adolescence, une jeune fille découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose. Elle s'évade dans l'ivresse de la fête et les plaisirs des sens pour réinventer un monde à elle. Y a-t-il un prix à payer à chercher le bonheur que certains vous refusent ?... (source)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

En ce 14 juillet, date bien choisie non ?  j'aimerais vous parler de Marie-Antoinette, certainement un des films coup de cœur de mon adolescence. J'ai dû visionner ce film au moins une trentaine de fois si ce n'est plus... J'ai vraiment aimé beaucoup de choses dans ce film (et grâce à ce film aussi) que je compte vous en dire un peu plus aujourd'hui, dans cet article qui lui est consacré !

Tout d'abord le thème. Marie-Antoinette était une des reines de France dont on a beaucoup entendu parler au fil de notre scolarité, tant pour sa place de dernière reine, morte guillotinée, que pour son caractère très "libre" et anti-conventionnel. Dans ce film de Sofia Coppola, je trouve qu'elle n'est pas représentée à sa juste valeur. Elle a voulu faire d'elle une jeune femme en crise d'adolescence perpétuelle qui, ne trouvant pas sa place dans le complexe protocole de la cour de France, va se noyer dans le faste de fêtes et dépenser sans compter. Il y a une part de vrai, mais un peu trop caricaturé à mon goût. Idem pour la représentation de Louis XVI. Dans ce film il ressemble à un petit lapin effarouché (ahah) du début jusqu'à la... non pas la fin, on va dire que sa dernière scène est celle qui le respecte le plus ! Pourtant il est gentil ce petit roi, dans le film. On a envie de le rassurer et de lui dire que tout va bien se passer... enfin presque. C'est d'ailleurs encore plus triste de connaître la suite de l'Histoire et les mésaventures qui lui arriveront peu de temps après la fin du film.


Je ne sais pas si les acteurs sont bien choisis et légitimes, car après tout il s'agit de l'Histoire de France et ce sont des acteurs anglophones... mais soit, ce n'est pas vraiment important à mes yeux, du moment que le talent y est. J'ai découvert Kirsten Dunst dans ce film et elle est devenue une des actrices américaines que j'aime le plus depuis. Je trouve que cette femme est simplement jolie, son visage (et sa dentition particulière) lui sont propres et font son charme. C'est un des seuls films d'époque dans lequel ont peu l’apercevoir jusqu'à aujourd'hui (mise à part les Quatre Filles du Docteur March ?) et les robes/perruques lui vont plutôt bien non ? Avant ce film je ne connaissais pas Jason Schwartzman, qui joue le roi, et je trouve que ce petit air simple lui va très bien pour ce rôle, toujours le sourcil en l'air ! Enfin, je dois avouer que j'ai longtemps cherché où est ce que j'avais déjà vu Christian Grey auparavant et en faisant cet article, j'ai eu la révélation ! Mais oui ! Le comte de Fersen est interprété par Jamie Dornan (une dizaine d'années plus jeune que Christian Grey du coup). Pour le coup, je n'ai pas grand chose à dire sur son jeu d'acteur dans ce film puisque tout ce qu'on lui demande est presque de sourire sensuellement à la reine !

La musique. Ce truc de fou. Je vous invite à, si ce n'est pas déjà fait, cliquer sur la playlist de soundtracks du film et d'écouter cette bande originale de malade. Pas de clavecin et solo de violon pompeux, pour le coup c'est moderne et rock'n roll, ce qui est parfaitement choisi et à l'image de Marie-Antoinette dans cette version.


Coprights @ 2016, Blogger Templates Designed By Templateism | Distributed By Gooyaabi Templates